Rentabilite

Calculer la rentabilité de la fabrication d’une paire de semelle orthopédique n’est pas toujours simple. Quels paramètres prendre en compte, quelle formule appliquer?

Même si le calcul de sa rentabilité n’est pas la seule et unique préoccupation d’un podologue, le calcul doit être fait pour faire des choix et garantir la bonne gestion du cabinet.

Si vous avez déjà fait l’exercice seul ou avec votre comptable, c’est parfait, mais si vous ne l’avez jamais fait de peur d’oublier un paramètre, vous allez constater que c’est très simple.

Chez Ergorecherche, nous sommes très souvent amenés à faire le calcul avec nos futurs clients, pour s’apercevoir que nos solutions, outre le gain de temps et les avantages liés à la précision/reproductibilité, permettent en plus d’améliorer la santé financière du cabinet de podologie.

En effet: le parfait contrôle des coûts, l’absence d’investissement et d’immobilisation de stock, et l’unique paiement de ce que l’on consomme… permettent souvent d’être plus avantageux qu’une autre technique de fabrication.

Mais comment calcule-t-on?

Le calcul se fait idéalement sur une base réelle ou, à défaut, sur des estimations.

1- le coût matière:

Il inclut la matière nécessaire à la fabrication de semelles orthopédiques: résines, EVA, le prix des éléments de correction ou la matière pour les fabriquer, les recouvrements, la colle. Si l’on veut travailler sur base réelle, l’idéal est de prendre en référence l’année n-1. Regardez au niveau comptable le volume des achats. On divise ce coût là par le nombre de semelles réalisées sur l’année. On arrive à un coût moyen/paire.

2- le temps

Pour comparer deux solutions et leur rentabilité, il faut une unité de temps. En effet, afin de pouvoir porter une comparaison intéressante, il est pertinent de se fier à une rentabilité horaire. L’objectif est de répondre à la question: combien gagnez vous en une heure de travail?

Rien de plus simple: il suffit d’additionner les périodes de temps passées avant d’arriver à la livraison de la semelle:

Le temps d’examen clinique, le temps de fabrication, le temps de livraison, le temps de suivi

puis appliquer la formule:

 

(Prix de vente semelle – achat matière) / (temps passé avec patient + temps de fabrication en heure)

Attention, on ressort de ce calcul un taux horaire brut qui ne permet « que » la comparaison entre plusieurs techniques… pour aller plus loin dans le calcul, il faudrait rentrer les charges diverses, amortissement matériel etc…

Si vous souhaitez faire différentes simulations, contactez-nous, nous pourrons vous fournir un fichier Excel pour calculer et comparer différents cas de figure.

En attendant, nous restons à votre écoute pour répondre à vos questions!

 

Categories: Non classé

Poster une réponse


Le Blog Ergo Recherche © 2013      BWA : création site Internet Dijon